Accueil Le Club Cyclisme sur piste
Cyclisme sur piste
Cyclisme sur piste
Cyclisme sur piste

Le cyclisme sur piste est composé de plusieurs épreuves et se déroule sur un vélodrome, piste ovale, généralement de 200 m, 250 m ou 333,33 m, ayant deux virages relevés à environ 40°.

Le cyclisme sur piste a été présent à tous les Jeux olympiques depuis 1896, à l'exception de ceux de Stockholm en 1912. Le cyclisme sur piste féminin est apparu en 1988 avec une épreuve de vitesse.

Le cyclisme sur piste se pratique toujours sur des vélos à pignons fixes, ce qui oblige à pédaler et à tourner les roues jusqu'à l'arrêt complet. Les pieds sont serrés par des cales-pieds ou des pédales automatiques ce qui oblige aussi, au départ, les entraîneurs ou une machine à maintenir les coureurs debout.

Depuis 1993 et la réunification des titres professionnels et amateurs, un championnat du monde a lieu tous les ans et décerne désormais 15 titres (9 pour les hommes et 6 pour les femmes).

 

La vitesse individuelle

Les coureurs pendant la phase d'observation avant de lancer le sprint

La vitesse sur piste, également dénommée "sprint" d'après le terme anglais, est une épreuve qui se court entre deux coureurs en opposition directe, parfois trois pour des repêchages par exemple, quatre ou plus exceptionnellement. La distance à parcourir est de 2 ou 3 tours de piste suivant la longueur de la piste. Le but est de passer la ligne d'arrivée le premier.

La tactique de course est très importante car celui qui est en tête peut se faire dépasser sur la ligne du fait de l'aspiration. L'ordre de départ est tiré au sort. Le premier tour est tactique et se fait habituellement à une allure modérée pour observer l'adversaire. Pour éviter la première place au moment du lancement final, il est admis que les deux coureurs effectuent du « surplace » dans une zone délimitée pour obliger l'autre à passer devant.

 

Le kilomètre (ou le 500 mètres pour les femmes)

Epreuve féminine du 500m

C'est une épreuve de contre-la-montre départ arrêté sur 1 km pour les hommes ou 500 m pour les femmes. Le record du monde du kilomètre est détenu par le Français Arnaud Tournant en 58"875 (La Paz, Bolivie, 10/10/2001).

La vitesse par équipes

Deux équipes de trois coureurs s'affrontent sur trois tours de piste, chaque coureur effectue un tour en tête pour entraîner ses coéquipiers puis s'écarte.

 

La poursuite individuelle

Épreuve mettant en opposition deux coureurs sur 4000 m (3000 m pour les femmes) départ arrêté. Au début de la course les coureurs sont à l'opposé l'un de l'autre. Le coureur gagnant est celui qui arrive à dépasser son adversaire ou termine en premier les quatre kilomètres.

L'épreuve est pratiquée par les féminines depuis 1958.

La poursuite par équipes

Même épreuve mais réalisée cette fois par équipes de quatre coureurs se relayant.

 

Le tandem

La compétition de tandem est une épreuve de vitesse entre deux équipes de deux coureurs sur deux tandems. Comme pour la vitesse individuelle, la distance est de deux kilomètres.
Cette discipline a été inscrite au calendrier olympique jusqu'en 1972, et à celui des championnats du monde jusqu'en 1994.

Les Français Fabrice Colas et Frédéric Magné ont été quadruples champions du monde de tandem en 1987, 1988, 1989 et 1994.

 

Le keirin

Le Keirin est une épreuve très populaire au Japon et qui a été introduite en 1980 seulement dans les compétitions internationales. Cette épreuve oppose un peloton de six à huit coureurs. Pendant le premier tour ils sont obligés de suivre une motocyclette (le lièvre) dans l'ordre prédéterminé par un tirage au sort. La motocyclette, également appelée "derny" ou "burdin", augmente progressivement son allure de 35 à 45 km/h. Elle s'écarte à environ 700 mètres de l'arrivée pour laisser place au sprint final.

Cette course très spectaculaire donne souvent lieu à des contacts entre les participants et à de nombreuses chutes. elle est également pratiquée par les cyclistes féminines depuis 2002.


La course aux points

Épreuves où une trentaine de coureurs s'affrontent sur une longue distance (jusqu'à 30 kilomètres). Les coureurs accumulent les points en gagnant les sprints intermédiaires, tous les deux kilomètres, et le sprint final.


L'américaine

Course à l'américaine (Madison)

La course à l'américaine oppose des équipes de deux coureurs. Les courses font en général 50 kilomètres. Dans chaque équipe, deux coureurs se relaient en permanence, l'un des deux, alternativement, peut se reposer quelques tours avant de reprendre le relais.

Le classement est fait à partir du nombre de tours parcourus puis en fonction du nombre de points obtenus aux classements intermédiaires (tous les cinq kilomètres). Jusque dans les années 60 les grandes américaines se couraient sur 100 km ou duraient même 3 heures. Cette épreuve est aussi connue sous le nom de Madison.


Le scratch

Le scratch est une course de 15 kilomètres, départ en ligne. Elle est également pratiquée par les féminines. C'est un réglement très simple : Les coureurs partent groupés sur une distance maximum de 15 km et le classement est établi à l'issue du sprint à l'arrivée.





Fédération Française de CyclismeUFOLEPFSGT
L'espace dédié au cyclisme

Statistiques

Visites : [+/-]
Aujourd'hui:
Hier:
Avant hier:
273
767
413

+354
Ce mois-ci:
Mois dernier:
Il y a 2 mois:
10274
20526
18446

+2080
Cette année:
L'année dernière:
174765
105099
+69666

Total :
Depuis création du site 641 470

Statut du site

Nous avons 414 invités en ligne