Accueil Le Club
Eauze Olympique depuis 1949
Écrit par Webmaster   
Vendredi, 22 Août 2008 15:39

L'histoire du Club contée par M. BOUDÉ

Vieux vélo de course« En 1936 les vélos avaient des jantes en bois et les rayons étaient en aluminium. Au début, les boyaux étaient entièrement couverts, puis semi-couverts. Il n'y avait que des "routes blanches", pas de bitume, par conséquent cela donnait lieu à beaucoup de crevaisons. Pour réparer leur roue pendant la course, les coureurs portaient sur eux un tube qui contenait une aiguille, un dé, des rustines, une clé à rayon.

Les maillots d'Eauze Olympique étaient tricotés en laine bleue et blanche par Mme MENEGLIN. A l'époque, il existait un magasin de cycles tenu par Mme DEFES. On y trouvait des vélos de route, de course et de piste ainsi que tout l'équipement du coureur. Le premier vélo de M. Boudé avait un tube Reynold en acier assez léger. Puis en 1937 est apparu un tube de facture suédoise qui rendait son vélo moins performant. M. Boudé acheta son premier vélo en aluminium en 1938 qu'il paya 1200 anciens francs. A cette époque, les vélos n'avaient que 3 vitesses : Un plateau de 48 à l'avant, 3 pignons de 18, 16 et de 14 à l'arrière. Le dérailleur n'apparu qu'en 1937 lors du Tour de France. Le bidon était en aluminium que l'on appelait aussi "dopette". Le casque n'existait pas après guerre mais peu après est apparu le casque à boudins. Cordonnier de son état, M. Boudé confectionna des casques en mousse recouverts de basane (peau de cuir) aux coureurs d'Eauze Olympique dont les moyens financiers étaient modestes.

Les coureurs du Club participaient à 14 courses durant l'année. Deux avaient lieu à Eauze, l'une pour la fête patronale, l'autre à l'occasion des vendanges. Les autres courses avaient lieu dans les communes environnantes (Dému, Lannepax, Noulens, Lagraulet, Averon, etc...). Chaque course avait un parcours compris entre 70 et 80 km, excepté celle d'Eauze qui faisait 100 km. Le public payait sa place pour y assister. 30 à 40 coureurs originaires de Toulouse, Agen, etc... se réunissaient pour la course d'Eauze qui avait lieu durant les fêtes.

Les coureurs n'avaient pas d'entraînement cependant la plupart d'entre-eux se déplaçait constamment en vélo, leur mode de locomotion quotidien. Les courses de vélo étaient considérées comme un amusement, une distraction. Mais il était fréquent que les coureurs perçoivent de l'argent en guise de prime ou de récompense. M. Boudé travaillait jusqu'à 5 heures du matin, à midi il se reposait, puis participait à la course au terme de laquelle il rentrait en vélo. A chaque fin de course, le sponsor offrait au vainqueur 10 francs du kilomètre. A la fin de l'année, une course était organisée avec les 5 meilleurs coureurs du département. Celle-ci partait de Auch, passait par Condom, Vic-Fezensac puis retournait sur Auch. Parmi eux, on pouvait compter M. Lantin, M. Ferriere, M.Vasella, M. Tunella, M. Boudé. Chacun d'eux était un coureur de deuxième catégorie, tandis qu'il en existait 4 au total...»

Les présidents successifs depuis la création du Club

  • M. CARDHEILLAC (1949)
  • M. CAULE Léon (1955)
  • M. BERNUSOU Jean (1964)
  • M. DUFRECHE Gilbert (depuis 1986)
Vu: 47168
Commentaires (0)add comment


Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy
Mise à jour le Mercredi, 31 Décembre 2008 14:38
 
Fédération Française de CyclismeUFOLEPFSGT
L'espace dédié au cyclisme

Statistiques

Visites : [+/-]
Aujourd'hui:
Hier:
Avant hier:
273
767
413

+354
Ce mois-ci:
Mois dernier:
Il y a 2 mois:
10274
20526
18446

+2080
Cette année:
L'année dernière:
174765
105099
+69666

Total :
Depuis création du site 641 470

Statut du site

Nous avons 412 invités en ligne